Sélectionner une page

Statut attractif et en pleine croissance depuis plusieurs années, l’auto-entrepreneuriat a la cote. Autour de nous, on a tous un proche, un membre de sa famille ou une connaissance qui est auto-entrepreneur. Sur le papier, cela veut dire qu’il est son propre patron. Dans les faits, une petite explication s’impose, avant de franchir le pas, bien sûr.

Le statut de micro-entreprise à été créé en 2009 par l’Etat, avec pour objectif principal de permettre à des professions commerciales, artisanales ou libérales d’exercer leurs activités à titre principal ou complémentaire. Aujourd’hui, on observe une véritable recrudescence du nombre de création de micro-entreprises chez les étudiants, les fonctionnaires ou les professions digitales (graphistes, community manager, webmaster,…).

Pourquoi un tel succès ?

Le régime de l’auto-entrepreneur est un régime simplifié. Cela veut tout simplement dire que c’est une entreprise individuelle qui profite de démarches administratives, fiscales et sociales allégées et simplifiées. Pour faire simple, les charges sociales sont proportionnelles à votre chiffre d’affaires et la création de votre micro-entreprise prend en moyenne trois semaines, quand on passe par un organisme comme My Works. Ce régime, illimité dans le temps, est ouvert à tous. Pour cela, il vous faut être majeur ou mineur émancipé, ne pas être déjà un travailleur non-salarié et posséder une adresse en France.

Récemment, le plafond de chiffre d’affaires autorisé sous le statut de microentreprise à été doublé, permettant à ses bénéficiaires de rester plus longtemps affiliés à ce régime fiscal et social simplifié.

Alors, elle est pas belle la vie d’auto-entrepreneur ?