Sélectionner une page

Avis aux fans de la série Black Mirror, ceci n’est pas une critique acerbe des dérives technologiques de notre société, mais plutôt un florilège des innovations technologiques susceptibles de révolutionner le secteur de la restauration. On vous assure une chose, en 2019, vous continuerez à manger avec un couteau et une fourchette, pour le reste…

 

1. M. le Drône s’il vous plait ? 

Les tapis volants ça n’existe pas, mais les plateaux volants oui ! Cette innovation nous vient tout droit d’un restaurant de Singapour, le « Substation ». Comment ça fonctionne ? En cuisine, le personnel charge les plateaux en indiquant le numéro de la table de la commande. Il n’y a pas de pilote, l’engin volant est programmé pour voler entre deux points et éviter les collisions à l’aide capteurs infra-rouges. Jusqu’à présent, ces drônes ne sont pas équipés de bras articulés, c’est donc le serveur qui effectue les dernières étapes de service.

Rappelons qu’un drône « serveur » coute 20 000€, de quoi refroidir les restaurateurs et rassurer les serveurs.

 

2. Le casque du goût

Que se passe t-il dans notre cerveau lorsque nous mangeons ? Avec Neurokiff vous saurez !

Si le slogan sort tout droit d’un télé-achat, le produit est lui novateur. Crée par une filiale de l’Université de Nantes, iRealites, ce casque pourrait bien changer la manière dont on savoure un plat. Christophe Renaudineau, l’un des créateurs nous explique « À partir d’un casque neuronal qui mesure l’activité électrique du cerveau, on capte et mesure les émotions d’une personne pendant la dégustation d’un plat. Instantanément, ces émotions sont représentées graphiquement sur des tablettes mobiles. Et par le son aussi. »

 

3. Tables connectées

  • Simple et créative c’est ainsi que se présente la table chez Ebony Interactive, à Dubai. Plus besoin de serveur, la carte se trouve sous vos yeux. Une fois la commande passée, suivez l’avancée de votre plat grâce à des caméras qui se trouvent dans la cuisine. Il est même possible d’interagir avec les autres tables du restaurant, Tinder 2.0 ?

 

  • Starbucks se réinvente. Fini les recherches de prises pour l’ordinateur et le WiFI qui rame. Avec Ideum, une fois votre café mal orthographié réceptionné (certaines choses ne changent pas), bénéficiez d’une table connectée, équipée de Windows 8 et d’un processeur 4 cœurs Intel.

 

  • C’est à Ibiza, au Hard Rock Hotel, qu’une poignée de chanceux à pu déguster des plats gastronomiques sur une table entièrement équipée de LED. Du saumon sur la banquise, des escargots à Paris et des fruits exotiques au bord de la plage, tout ça sans bouger se chaise. Dépaysement garanti, pour la somme de 2000 dollars par personne…

 

4. Parle à mon chat’

Un restaurateur passe beaucoup de temps au téléphone pour répondre aux diverses questions des clients. Pendant ce temps, il perd perd du temps pour le personnel et les clients déjà présents dans la salle. Avec les chatbots, c’est fini.

Dans une logique d’optimisation du temps, les chatbots offrent une solution très pratique. Des réponses automatiques, instantanées et précises, permettant à la fois de noter leurs réservations et de répondre à leurs diverses interrogations. La condition sinéquanone : avoir Facebook, le chatbot fonctionnant avec l’application Messenger du réseau social n°1.

 

5. Payer  » sans contact »

Cela vous est déja arrivé de patienter, patienter et encore patienter, simplement pour régler une addition.  Pour certains, l’attente n’est pas un problème, quitte à reprendre un café et entamer un sujet de discussion. Pour d’autres, le temps est compté et cela peut ternir l’image d’un service jusqu’ici irréprochable.

C’était sans compter nos meilleurs assistantes, les applications ! Avec l’application Billee, vous obtenez votre addition sur smartphone en quelques secondes, payez instantanément grâce à vos coordonnées bancaires pré-enregistrées et vous recevez la note de frais par mail. Des serveurs qui ne perdent plus de temps avec les règlements, les clients pressés qui ne râlent plus et aucune production de papier inutile. Pratique et écologique, what else ?